Dans la grande grande ville

Un bon mois après notre retour, un petit tour dans cette ville de dingos... Une vie ne suffirait pas pour en faire le tour complet. En bons touristes pressés nous avons arpenté le bitume à vive allure, un café très dilué à la main et le nez en l'air...

L'arrivée fut un choc plutôt mauvais. Nous n'avons eu conscience que des défauts de la dame écrasante... Et puis il y a eu les bonnes surprises et quelques photos.

MOMA

Cette expo au 3ème étage qui a fait mon bonheur. Les plans parfaits de maisons de rêve, imaginés par ce génie à la vie chaotique et tragique. Un régal.

J'ai aussi reçu de judicieux conseils comme celui de visiter la Frick Collection. Une bonne idée du faste et de la démesure dans lesquels vivaient certains privilégiés dont ce très bel homme qui a su acheter et accumuler de merveilleux trésors dans un cadre fou. NY est une ville chère, vraiment chère.

Et là nous voilà partis à l'assaut du Guggenheim, oeuvre de mon Frank tant admiré

et quel plaisir en arrivant de découvrir ce bâtiment aux lignes si parfaites et si douces. Je ne le trouve décidément que plus génial encore, cet homme probablement tyrannique et habité par ses projets.

Il y a vraiment un endroit que j'ai particulièrement aimé. C'est cet Oyster Bar qui comme son nom l'indique est un débit d'huîtres très variées. Celle qui se goinfre de ces coquillages depuis toujours en Charente Maritime, s'est bien gardée de faire la comparaison au risque de ricaner. Pourtant nous y avons passé un moment délicieux accompagné d'une bonne bière dans un cadre magique au sous sol de la gare centrale toute aussi merveilleuse et splendide.

Dimanche matin, c'était petit coffee time à Brooklyn.

Nous avons beaucoup beaucoup marché, comme rarement. Nous avons parcouru la fameuse High Line avec une coupette au sommet. Une vue presque irréelle et magique au coucher du soleil, nous y attendait.

Il reste un méli mélo de photos de différents quartiers que nous avons traversé trop vite à mon goût. Je vais donc être obligée d'y retourner. En revanche mon cavalier, lui passerait bien son tour. Je compte donc sur l'envie des enfants pour avoir l'occasion et un prétexte pour revenir. J'ai hâte.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2016 AUPAYSDEBAMBI Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round